Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Sixième jour. Lillefjord s 'éveille dans la brume. C'est non sans éprouver un brin de nostalgie que nous quittons ce lieu magique. En nous approchant du col, je jette un dernier regard en arrière. Le brouillard commence à se dissiper, laissant apparaître le fond du fjord. Ecotroll s'éloigne lentement, disparaissant peu à peu derrière un voile de nuages, pour finalement s'évaporer dans l'horizon arctique.

Aujourd'hui, nous reprenons la direction d' Ittoqqortoormiit afin d'y déposer nos poubelles et de prendre les rations pour la deuxième semaine de trek. Nous sommes à une journée de marche du village que nous rejoindrons en descendant une large vallée parsemée de quelques lacs à la surface desquels on peut observer un genre d' ''écume'' de glace qui rappelle la formation des cristaux de sel sur les eaux rougeoyantes des marais salants de Méditerranée.

Nous atteignons ''la plage'' d'Ittoqqortormiit en fin d'après-midi, et y établissons le campement pour les deux prochaines nuits. Cette vaste plaine sédimentaire en bordure de mer à est située à un kilomètre et demi du village et sert en réalité de gravière. On y accède par un chemin à peine carrossable qui constitue l'unique voie de communication de la commune. Régulièrement, un gros tractopelle vient s'y approvisionner en gravier, utilisé pour les remblais ou le calage des constructions (car ici la nature du sol rend impossible le creusement de fondations). Demain, sera pour nous une journée de repos. Aussi ce soir, une certaine joie règne au sein du groupe à l'idée retrouver des traces de civilisation, et surtout de pouvoir prendre une douche bien chaude au village. Il nous faudra aussi partir à la recherche du propriétaire des chiens, car nous allons passer la majorité de la deuxième semaine en haute montagne et y randonner avec des chiens et sans équipement adapté pour les encorder, compliquerait terriblement notre tâche et nous ralentirait dans notre progression.

Mais Demain, sera surtout une occasion rare d'être les témoins privilégiés d'un grand événement...

Lire la suite...    

 

http://lh6.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-ywBB-JvI/AAAAAAAAECg/Ipt8r9MLu9s/s800/RIMG0257.JPG

http://lh6.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-yyLbyOYI/AAAAAAAAECw/q8915QdxW0k/s512/RIMG0259.JPGhttp://lh5.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-y0tQTK5I/AAAAAAAAEDI/jlz9uJ-GWco/s512/RIMG0267.JPG

http://lh4.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-yz-Txy-I/AAAAAAAAEDA/m76kSAjtslY/s800/RIMG0265.JPGhttp://lh3.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-y2AtjImI/AAAAAAAAEDQ/c89JyuG-qb0/s800/RIMG0271.JPG

http://img695.imageshack.us/img695/7735/greenlandjuly2010198.jpg

http://lh3.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-y3Z1ybnI/AAAAAAAAEDY/BthLY8q9xEE/s720/RIMG0272.JPG

http://img44.imageshack.us/img44/7048/greenlandjuly2010199.jpg

Partager cette page

Repost 0
Published by

L' Auteur De Ce Blog

  • Frédéric HUILLET
  • Membre du club Alpin Français.
 Passionné de montagne et de terres polaires.
  • Membre du club Alpin Français. Passionné de montagne et de terres polaires.

 

Présentation

Nous sommes sept à avoir vécu cette aventure unique en terre de Liverpool, ce massif montagneux de la côte est du Groenland. Sept à avoir vécu l' expérience Groenlandaise en totale autonomie pendant ces deux semaines qui resteront gravées à jamais dans notre mémoire. La concrétisation d'un rêve qui a été rendu possible grâce à l'agence Terres Oubliees et surtout grâce à Michael Charavin, notre guide au coeur de cet environnement à la fois grandiose mais si loin de tout...

 

Quand on évoque le Groenland, bon nombre de personnes s'imaginent souvent des vastes étendues de glace parfaitement planes. Si c'est le cas pour 85% de la surface de ce vaste pays de plus de 2 millions de km², il en est tout autrement pour la totalité de la côte groenlandaise, ceinturée par une haute chaine de montagnes culminant à plus de 3700m d'altitude et emprisonnant l'inlandsis, calotte glaciaire de près de 3000m d'épaisseur qui recouvre tout le centre du pays. La population composée essentiellement d'Inuits et de Danois, vit concentrée sur la côte ouest qui bénéficie de températures plus ''douces''. La côte est, plus froide en raison d'un courant descendant du pôle, ne regroupe que quelques villages distants entre eux de plusieurs centaines de kilomètres. 

 

C'est justement sur cette côte est que s'est déroulé notre périple, plus particulièrement dans le LiverpoolLand, massif montagneux situé au coeur du Scoresbysund,  complexe de fjords le plus grand de la planète. Nous avons réalisés deux boucles en autonomie au départ d' Ittoqqortoormiit, petit village de 500 habitants, le dernier village de la côte est. Le poids des sacs étaient d'environ 25kg, et nous avons réalisé au total 12 étapes variant en moyenne de 6 à 8h de marche par jour (la plus longue fut de 10h), enchainant pierriers, névés, glaciers, haute montagne, toundra et torrents glacières. Les déchets ont été rapportés à Ittoqqotoormiit. Les liaisons en avion et en hélicoptère que nous avons effectué au Groenland sont des lignes régulières. Ces lignes sont indispensables aux Inuits, elles sont leur unique lien avec le monde, et permettent d'acheminer en plus des personnes, le courrier et des produits frais complétant ainsi les deux seuls ravitaillements annuels pouvant être fait par bateau (la mer n'est navigable que pendant deux mois en été en raison de la banquise qui est présente le restant de l'année).

 

Ce voyage fut riche de rencontres, d'émotions, et d'imprévus...dans des paysages immenses. Alors fermez les yeux et laissez vous transporter par ce récit.

Bienvenue sur ''la terre des hommes'' (Kaalalit Nunat, nom inuit du Groenland), bienvenue au Groenland...

accédez au carnet de voyage

Recherche

Référencement


Paperblog