Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Mardi 20 juillet 2010 - Nous nous retrouvons Albertine, Guillaume, Malik, Serge, Eric, Xavier et moi à Roissy pour l'embarquement vers Keflavik, Islande. Il fait très chaud, c'est la cohue dans l'aéroport. Le temps de faire connaissance, de partager nos appréhensions sur ce qui nous attend, et nous nous retrouvons dans l'avion. Après 3h de vol nous atterrissons en Islande. Comme le chante si bien Nougaro ''Dès l'aérogare, j'ai senti le choc...'', c'est le changement radical avec Paris. Ici tout est calme, le temps semble s'être arrêté, on ressent une sorte de douce quiétude, une vie posée axée sur le bien-être. Le temps de prendre un ticket pour le ''flybus'', et on roule à présent vers la capitale Reykjavik où nous devons retrouver Mika notre guide à la guesthouse Aurora. Après une brève explication sur le déroulement du trek et un aperçu du parcours sur une mauvaise carte du Groenland au 1/200 000 (c'est pas top mais il n'y a que ça de disponible !), nous partons profiter du soleil de minuit dans les rues et les pubs de la capitales. Premier contact avec le jour permanent, c'est un peu déroutant au début, mais on s'y fait assez vite.

 

Le lendemain matin nous avons rendez-vous à l'aéroport de Reykjavik pour embarquer à bord d'un magnifique Fokker 50, un petit bi-moteur aux allures de vieux ''coucou'' mais en excellent état. Le vol est assez rapide, et en à peine 2h nous approchons des côtes Groenlandaises. Le voile de nuages qui recouvrait l'océan se déchire peu à peu, et on aperçoit enfin les premiers icebergs. ''Cette fois nous y sommes''...L'atterrissage est des plus pittoresque, l'avion descend progressivement mais nous sommes toujours au-dessus de l'eau et nous approchons à vive allure de la côte rocheuse...un bref moment de panique envahit mon esprit...mais finalement les trains d'atterrissage touchent le sol sur une piste improbable jonchée de gravier grossier. Nous sommes à Kulusuk. Enfin le rêve se concrétise, dès la sortie de l'avion nous foulons le sol groenlandais. Un vent d'un froid vif nous confirme que nous sommes bien au Groenland.

Nous devons faire une petite escale le temps d'embarquer quelques passagers supplémentaires et de réapprovisionner l'avion en carburant. Il nous reste encore 2h de vol vers Constable Pynt situé à 800km de Kulusuk. Mais nous allons encore devoir patienter car on nous annonce qu'en raison de mauvaises conditions météo, aucun avion ne peut se poser à Constable Pynt. Après presque 2h d'attente, nous reprenons place à bord du Fokker 50 et décollons pour ce qui restera un vol réellement magique le long de la côte groenlandaise. Sous nos yeux, des glaciers gigantesques de plusieurs dizaines de kilomètres de large et de quasiment une centaine de kilomètres de long,  se jetant dans la mer et surmontés de hautes arêtes déchiquetées ....un spectacle à couper le souffle! Les langues des glaciers sont tellement nombreuses qu'on croirait survoler un réseau d'autoroutes...je n'avais jamais rien vu de tel...

Lire la suite

 

http://lh4.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-wtkEy4jI/AAAAAAAADxY/IcOLfHzLrmI/s912/RIMG0001.JPG

http://lh4.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-wuYd3nKI/AAAAAAAADxg/7AzW16T6C-w/s640/RIMG0003.JPG

http://img697.imageshack.us/img697/1138/img2349s.jpghttp://img801.imageshack.us/img801/8843/img2353.jpghttp://img695.imageshack.us/img695/1288/img2352an.jpghttp://img231.imageshack.us/img231/3275/img2350m.jpg

Partager cette page

Repost 0
Published by

L' Auteur De Ce Blog

  • Frédéric HUILLET
  • Membre du club Alpin Français.
 Passionné de montagne et de terres polaires.
  • Membre du club Alpin Français. Passionné de montagne et de terres polaires.

 

Présentation

Nous sommes sept à avoir vécu cette aventure unique en terre de Liverpool, ce massif montagneux de la côte est du Groenland. Sept à avoir vécu l' expérience Groenlandaise en totale autonomie pendant ces deux semaines qui resteront gravées à jamais dans notre mémoire. La concrétisation d'un rêve qui a été rendu possible grâce à l'agence Terres Oubliees et surtout grâce à Michael Charavin, notre guide au coeur de cet environnement à la fois grandiose mais si loin de tout...

 

Quand on évoque le Groenland, bon nombre de personnes s'imaginent souvent des vastes étendues de glace parfaitement planes. Si c'est le cas pour 85% de la surface de ce vaste pays de plus de 2 millions de km², il en est tout autrement pour la totalité de la côte groenlandaise, ceinturée par une haute chaine de montagnes culminant à plus de 3700m d'altitude et emprisonnant l'inlandsis, calotte glaciaire de près de 3000m d'épaisseur qui recouvre tout le centre du pays. La population composée essentiellement d'Inuits et de Danois, vit concentrée sur la côte ouest qui bénéficie de températures plus ''douces''. La côte est, plus froide en raison d'un courant descendant du pôle, ne regroupe que quelques villages distants entre eux de plusieurs centaines de kilomètres. 

 

C'est justement sur cette côte est que s'est déroulé notre périple, plus particulièrement dans le LiverpoolLand, massif montagneux situé au coeur du Scoresbysund,  complexe de fjords le plus grand de la planète. Nous avons réalisés deux boucles en autonomie au départ d' Ittoqqortoormiit, petit village de 500 habitants, le dernier village de la côte est. Le poids des sacs étaient d'environ 25kg, et nous avons réalisé au total 12 étapes variant en moyenne de 6 à 8h de marche par jour (la plus longue fut de 10h), enchainant pierriers, névés, glaciers, haute montagne, toundra et torrents glacières. Les déchets ont été rapportés à Ittoqqotoormiit. Les liaisons en avion et en hélicoptère que nous avons effectué au Groenland sont des lignes régulières. Ces lignes sont indispensables aux Inuits, elles sont leur unique lien avec le monde, et permettent d'acheminer en plus des personnes, le courrier et des produits frais complétant ainsi les deux seuls ravitaillements annuels pouvant être fait par bateau (la mer n'est navigable que pendant deux mois en été en raison de la banquise qui est présente le restant de l'année).

 

Ce voyage fut riche de rencontres, d'émotions, et d'imprévus...dans des paysages immenses. Alors fermez les yeux et laissez vous transporter par ce récit.

Bienvenue sur ''la terre des hommes'' (Kaalalit Nunat, nom inuit du Groenland), bienvenue au Groenland...

accédez au carnet de voyage

Recherche

Référencement


Paperblog