Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Ce matin, je n'ai pas la forme des grands jours. J'ai mal au ventre, probablement à cause de l'eau très froide que nous buvons depuis notre départ. Pourtant La journée ne s'annonce pas de tout repos. Nous abordons enfin les premiers contreforts du Liverpool et ce, dès le départ de cette étape qui sera la plus longue du trek. Comme tous les jours, le soleil brille dans un ciel bleu azur sans le moindre nuage. Ces conditions anticycloniques, habituelles dans la région, sont dues à la descente d'un courant d'air froid venu du Pôle, qui maintient des pressions élevées et qui rend les précipitations rares.

Après une éprouvante et longue montée, nous atteignons un plateau d'altitude depuis lequel quelques sommets se dessinent timidement au loin. Au fur et à mesure que nous approchons des bordures du plateau, la vue se précise, et dans notre fort intérieur, nous devinons que nous allons assister à un grand spectacle...C'est comme le Boléro de Ravel, une montée crescendo de la musique avec en point d'orgue, l'explosion symphonique de la mélodie, mêlant la totalité des instruments. Enfin nous y sommes. Un panorama exceptionnel se dresse sous nos yeux! La vue est aérienne! Le plateau se jette dans la mer par des falaises quasi-verticales. Sous nos pieds, la mer serpente dans une multitude de fjords, lesquels remontent vers de puissants glaciers surmontées de cimes déchiquetées aux parois vertigineuses. Le Groenland dans toute sa splendeur!  Nous décidons d'effectuer notre pause de la mi-journée sur ce belvédère exceptionnel. 

Nous reprenons notre route en direction des montagnes. La marche est longue et nous enchainons par l'ascension d'une crête assez raide. Mon état de forme est vraiment exécrable, je suis le reste du groupe tant bien que mal en me disant ''allez Fred, demain sera une meilleure journée".Sous le sommet, nous basculons pour une traversée à flanc, toujours dans des éboulis instables, pour finalement parvenir aux abords d'un vaste dôme de glace duquel s'écoule un impressionnant glacier qui nous fait face. Nous sommes devant la calotte glaciaire Apusêq. Cela fait déjà bien longtemps que nous marchons, et Mika nous consulte pour savoir si nous voulons entreprendre la traversée de la calotte (longue de 5km) dès ce soir ou bien si nous préférons bivouaquer ici. La réponse sera unanime. Tout le monde attendais tellement de pouvoir fouler les glaciers, que la décision d'y aller ne fait l'objet d'aucune tergiversation. Mika me demande si je me sens bien et si je serai ''OK'' vu mon état. Je lui réponds que ça ira. Nous nous équipons, et nous répartissons en deux cordées. De sombres nuages venant de la mer viennent pour la première fois obscurcir le ciel de façon menaçante, donnant à ces lieux une atmosphère si particulière. Nous nous engageons sur la calotte. Enfin j'ai l'impression que le Groenland commence, mon Groenland, celui que j'avais imaginé dans mes rêves, immense, recouvert de glace, fait de paysages hors-norme. La traversée est plus dure qu'il n'y paraissait au premier abord. Le glacier est dans un sale état, il n'est pas très crevassé, mais la glace a fait place à de l'eau en de nombreux endroits sur la surface. Et puis il y a la fatigue.

Nous atteignons la moraine après deux longues heures de marche. Ce soir nous bivouaquerons sur la caillasse. Nous montons le camps dans ce décor lunaire. Les nuages nous rattrapent inexorablement et dans quelques instants, nous serons cernés par la brume. La température et déjà bien descendue aussi le repas du soir sera quelque peu expéditif. Avant d'aller me coucher, je décide d'aller faire un tour au bout de la bute sur laquelle nous nous trouvons. En approchant, je suis saisi par un courant d'air très froid qui semble monter de la vallée...j'approche...non ce n'est pas une vallée....c'est un glacier.! Enorme ! Impressionnant de puissance....le bouquet final d'une journée qui fut un émerveillement continu. Ce glacier, qui prend naissance sur la calotte Apusêq se jette dans un fjord sublime, du nom de Lillefjord. Les autres me rejoignent, et Mika nous apprend alors que nous avons sous nos yeux le parcours du lendemain...la descente du glacier jusqu'à Lillefjord.

Lire la suite...    

 http://lh3.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-yGZBWPJI/AAAAAAAAD8s/mMLnPO3EcHE/s912/RIMG0169.JPG

http://img835.imageshack.us/img835/4135/greenlandjuly2010141rot.jpg

http://lh3.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-ySETH77I/AAAAAAAAD-g/iesFfv3d_nc/s912/RIMG0204.JPG

http://lh5.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-yITBMvRI/AAAAAAAAD88/re9NFxvAPQI/s800/RIMG0179.JPG

http://lh3.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-yNUW2kII/AAAAAAAAD94/vfRoI5ttBOI/s912/RIMG0194.JPG

http://img205.imageshack.us/img205/2299/greenlandjuly2010152.jpg

http://img691.imageshack.us/img691/6638/greenlandjuly2010146.jpg

http://lh4.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-yPVDbbXI/AAAAAAAAD-I/oWLiHvCBh4w/s720/RIMG0196.JPG

http://lh3.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-yTXbiQ2I/AAAAAAAAD-o/QNNTMlvJV_w/s640/RIMG0205.JPG

http://lh3.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-yVs5FsvI/AAAAAAAAD-4/G5aD_P11Qvo/s912/RIMG0208.JPG

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

L' Auteur De Ce Blog

  • Frédéric HUILLET
  • Membre du club Alpin Français.
 Passionné de montagne et de terres polaires.
  • Membre du club Alpin Français. Passionné de montagne et de terres polaires.

 

Présentation

Nous sommes sept à avoir vécu cette aventure unique en terre de Liverpool, ce massif montagneux de la côte est du Groenland. Sept à avoir vécu l' expérience Groenlandaise en totale autonomie pendant ces deux semaines qui resteront gravées à jamais dans notre mémoire. La concrétisation d'un rêve qui a été rendu possible grâce à l'agence Terres Oubliees et surtout grâce à Michael Charavin, notre guide au coeur de cet environnement à la fois grandiose mais si loin de tout...

 

Quand on évoque le Groenland, bon nombre de personnes s'imaginent souvent des vastes étendues de glace parfaitement planes. Si c'est le cas pour 85% de la surface de ce vaste pays de plus de 2 millions de km², il en est tout autrement pour la totalité de la côte groenlandaise, ceinturée par une haute chaine de montagnes culminant à plus de 3700m d'altitude et emprisonnant l'inlandsis, calotte glaciaire de près de 3000m d'épaisseur qui recouvre tout le centre du pays. La population composée essentiellement d'Inuits et de Danois, vit concentrée sur la côte ouest qui bénéficie de températures plus ''douces''. La côte est, plus froide en raison d'un courant descendant du pôle, ne regroupe que quelques villages distants entre eux de plusieurs centaines de kilomètres. 

 

C'est justement sur cette côte est que s'est déroulé notre périple, plus particulièrement dans le LiverpoolLand, massif montagneux situé au coeur du Scoresbysund,  complexe de fjords le plus grand de la planète. Nous avons réalisés deux boucles en autonomie au départ d' Ittoqqortoormiit, petit village de 500 habitants, le dernier village de la côte est. Le poids des sacs étaient d'environ 25kg, et nous avons réalisé au total 12 étapes variant en moyenne de 6 à 8h de marche par jour (la plus longue fut de 10h), enchainant pierriers, névés, glaciers, haute montagne, toundra et torrents glacières. Les déchets ont été rapportés à Ittoqqotoormiit. Les liaisons en avion et en hélicoptère que nous avons effectué au Groenland sont des lignes régulières. Ces lignes sont indispensables aux Inuits, elles sont leur unique lien avec le monde, et permettent d'acheminer en plus des personnes, le courrier et des produits frais complétant ainsi les deux seuls ravitaillements annuels pouvant être fait par bateau (la mer n'est navigable que pendant deux mois en été en raison de la banquise qui est présente le restant de l'année).

 

Ce voyage fut riche de rencontres, d'émotions, et d'imprévus...dans des paysages immenses. Alors fermez les yeux et laissez vous transporter par ce récit.

Bienvenue sur ''la terre des hommes'' (Kaalalit Nunat, nom inuit du Groenland), bienvenue au Groenland...

accédez au carnet de voyage

Recherche

Référencement


Paperblog