Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

En ces premiers jours de trek, nous n'avons cessé de remonter la côte Est du Liverpool toujours en direction du Nord. Les paysages sont souvent monotones: des étendues désertes de caillasse (particulièrement abrasive), vallonnées mais sans vraiment de relief, avec de temps en temps un névé ici et là, en bordure d'une mer du Groenland toujours aussi désespérément vide de glace. Il s'agit d'une sorte d'acclimatation voulue par Mika avant la montagne. Le terrain ne comporte pas de difficultés techniques majeures, mais ces pierriers interminables ne sont pas une partie de plaisir. Acclimatation psychologique aussi, car c'est au cours de ces premiers jours que je prend réellement conscience de notre isolement. Cette sensation est même pesante, d'autant plus qu'il s'agit de ma première expérience polaire. J'essaie toutefois de ne pas trop y penser lors de nos journées de marche et je me dis que cela va certainement s'estomper au fil des jours et surtout lorsque nous aborderons les premiers glaciers et la montagne tant attendue. 

De temps en temps, nous franchissons prudemment quelques bon gros névés en dévers qui surplombent la mer (une chute nous précipiterait tout droit dans une eau profonde excédant à peine les 2°C). Un après-midi, Serge passera même au travers d'un pont de neige en traversant un de ces névés. Fort heureusement, pas de casse, et malgré un enfoncement jusqu'à la taille, nous parviendrons à le dégager à l'aide d'un piolet et au prix d'une bonne séance de ''cardio-training''. 

Nous nous mettons en marche chaque jour environ vers 9h (le temps de prendre le petit déjeuner et de lever le camps) et effectuons des journées de 6 à 8h de marche effective agrémentées de pauses ravitaillement (une toute les deux heures) au cours desquelles nous avalons diverses barres chocolatées et fruits secs. A la mi-journée les pauses sont plus longues et nous nous faisons chaque jour une joie découvrir ''le fromage du jour'' proposé par notre fromager officiel, Guillaume qui est bien content de délester son sac-à-dos de quelques kilos. Nous gardons une part de nos rations pour nourrir les chiens. 

Un après-midi, nous apercevons au loin Ecotroll qui fait route lui aussi vers le Nord pour aller récupérer les trois scientifiques français qui travaillent sur la colonie de mergules nains. 

La météo est toujours aussi radieuse, même si chaque soir la mer se couvre d'un voile de brume.

Cette première semaine est aussi l'occasion de faire notre première traversée à gué d'un torrent glacière...un premier contact plutôt froid. La température de l'eau est glaciale lorsque nous pénétrons dans le torrent avec de l'eau sous le genou, nos sandales aux pieds et nos pantalons retroussés. Au fur et à mesure que j'avance en luttant contre le courant, je ressent cette désagréable sensation, comme si on m'enfonçait des piques dans le bas des jambes. La douleur se fait de plus en plus insoutenable. Mes co-équipiers et moi nous serrons les dents et essayons de nous convaincre que ''c'est dans la tête''. Mika, qui ouvre le passage, reste imperturbable comme s'il était immunisé contre le froid. Finalement nous passons tous sauf....les chiens si à l'aise sur la neige, et complètement déstabilisés dans l'eau. Nous parviendrons à les faire traverser en les encourageants et en essayant de leur trouver des zones moins profondes pour passer. Une acclimatation pour eux aussi.

En cette fin de semaine, la pente se redresse progressivement et la neige se fait de plus en plus présente. Le regard qui portait alors jusqu'à l'horizon, bute désormais sur des parois rocheuses.

Nous sommes aux portes de la montagne.

Lire la suite...

 http://lh3.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-xPZs6PqI/AAAAAAAAD18/vbaNAGdCkno/s640/RIMG0076.JPG

http://lh5.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-xYDwVYtI/AAAAAAAAD3A/fWTG-ATbqh0/s512/RIMG0085.JPGhttp://lh6.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-xt2_beHI/AAAAAAAAD5o/GA-RRA6-2AE/s640/RIMG0109.JPG

http://lh3.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-xgdmeabI/AAAAAAAAD38/26HQePDdrzE/s912/RIMG0093.JPG

http://lh5.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-xi6ROviI/AAAAAAAAD4M/JWWJUM5gREc/s912/RIMG0095.JPG

http://lh4.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-xhR_HlhI/AAAAAAAAD4E/OQhwSYVKp68/s912/RIMG0094.JPG

http://lh6.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-xbEjyYvI/AAAAAAAAD3Y/uHas5JQjuCA/s640/RIMG0088.JPGhttp://lh6.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-xcjXckuI/AAAAAAAAD3g/_1vTDm0xNpg/s512/RIMG0089.JPG

http://lh5.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-x-1duTDI/AAAAAAAAD7c/RWVja8c95MU/s912/RIMG0142.JPG

http://lh3.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-xyfWmf_I/AAAAAAAAD6M/6UY9-V8gnE4/s640/RIMG0117.JPGhttp://lh5.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-xxM1p1fI/AAAAAAAAD6E/WYAh-quQwI8/s640/RIMG0114.JPG

Partager cette page

Repost 0
Published by

L' Auteur De Ce Blog

  • Frédéric HUILLET
  • Membre du club Alpin Français.
 Passionné de montagne et de terres polaires.
  • Membre du club Alpin Français. Passionné de montagne et de terres polaires.

 

Présentation

Nous sommes sept à avoir vécu cette aventure unique en terre de Liverpool, ce massif montagneux de la côte est du Groenland. Sept à avoir vécu l' expérience Groenlandaise en totale autonomie pendant ces deux semaines qui resteront gravées à jamais dans notre mémoire. La concrétisation d'un rêve qui a été rendu possible grâce à l'agence Terres Oubliees et surtout grâce à Michael Charavin, notre guide au coeur de cet environnement à la fois grandiose mais si loin de tout...

 

Quand on évoque le Groenland, bon nombre de personnes s'imaginent souvent des vastes étendues de glace parfaitement planes. Si c'est le cas pour 85% de la surface de ce vaste pays de plus de 2 millions de km², il en est tout autrement pour la totalité de la côte groenlandaise, ceinturée par une haute chaine de montagnes culminant à plus de 3700m d'altitude et emprisonnant l'inlandsis, calotte glaciaire de près de 3000m d'épaisseur qui recouvre tout le centre du pays. La population composée essentiellement d'Inuits et de Danois, vit concentrée sur la côte ouest qui bénéficie de températures plus ''douces''. La côte est, plus froide en raison d'un courant descendant du pôle, ne regroupe que quelques villages distants entre eux de plusieurs centaines de kilomètres. 

 

C'est justement sur cette côte est que s'est déroulé notre périple, plus particulièrement dans le LiverpoolLand, massif montagneux situé au coeur du Scoresbysund,  complexe de fjords le plus grand de la planète. Nous avons réalisés deux boucles en autonomie au départ d' Ittoqqortoormiit, petit village de 500 habitants, le dernier village de la côte est. Le poids des sacs étaient d'environ 25kg, et nous avons réalisé au total 12 étapes variant en moyenne de 6 à 8h de marche par jour (la plus longue fut de 10h), enchainant pierriers, névés, glaciers, haute montagne, toundra et torrents glacières. Les déchets ont été rapportés à Ittoqqotoormiit. Les liaisons en avion et en hélicoptère que nous avons effectué au Groenland sont des lignes régulières. Ces lignes sont indispensables aux Inuits, elles sont leur unique lien avec le monde, et permettent d'acheminer en plus des personnes, le courrier et des produits frais complétant ainsi les deux seuls ravitaillements annuels pouvant être fait par bateau (la mer n'est navigable que pendant deux mois en été en raison de la banquise qui est présente le restant de l'année).

 

Ce voyage fut riche de rencontres, d'émotions, et d'imprévus...dans des paysages immenses. Alors fermez les yeux et laissez vous transporter par ce récit.

Bienvenue sur ''la terre des hommes'' (Kaalalit Nunat, nom inuit du Groenland), bienvenue au Groenland...

accédez au carnet de voyage

Recherche

Référencement


Paperblog