Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Nous arrivons à Ittoqqortoormiit en fin de matinée. Les chiens nous ont suivi, excepté un des deux jeunes qui a stoppé net à l'entrée du village où étaient attachées plusieurs meutes. Nos sacs ont été vidés et notre matériel est resté sous les tentes, ceci afin de pouvoir rapporter les rations pour la deuxième semaine de trek. Aujourd'hui, pour la première fois depuis notre arrivée, le temps est maussade. Le soleil a disparu sous d'épais nuages gris. Ce qui en somme, nous importe peu puisqu'il s'agit de notre journée de repos. Alors que Mika nous quitte pour essayer de retrouver le propriétaire des chiens, nous nous dirigeons vers l'office de tourisme pour demander où se trouve Jenifer (la gérante de la guesthouse) et voir s'il est possible d'utiliser la douche en même temps que nous récupérons nos rations entreposées dans l'une des chambres.

Dans le village règne une effervescence inhabituelle. Tout le monde est dehors et de nombreux quads sillonent les rues qui semblaient si désertes le jour de notre arrivée. Depuis les hauteurs du village nous apercevons rapidement la cause de cette ébullition. L' Arctica Arina a jeté l'ancre dans la baie d' ittoqqortoormiit. Cet énorme porte-conteneurs de la Royal Arctic Line était attendu depuis plusieurs semaines. Il apporte le premier des deux ravitaillements annuels (nourriture, boissons, produits frais, vêtements, électroménager, équipements diverses....) qui viendront garnir les rayons du supermarché.

Nous parvenons à contacter Jenifer qui vient nous remettre les clés de la guesthouse, et avec qui nous négocions l'utilisation de la douche et du coin cuisine pour la journée moyennant quelques Couronnes Danoises. Ce jour de repos sera consacré à: prendre une douche, faire la lessive, et bien entendu prendre un repas digne des grands jours avec, pour compléter nos habituels fromages et charcuteries du midi, un assortiment de délicieux biscuits que nous avions finement repérés dans les cartons expédiés de France (le tout dans une ambiance très ''dimanche en famille''). L'après-midi, Malik, Serge, Eric, Xavier et moi décidons de retourner au centre du village, pour suivre le déroulement des opérations de débarquement des énormes conteneurs que l'Arctica Arina décharge à l'aide de ses deux grues sur une barge qui fait les allés-retours entre le cargo et la terre ferme. Une fois déposés, un incessant balai de transpalettes se met en place entre le conteneur et le hangar de stockage du supermarché.

Devant le magasin, les villageois se pressent dans une cohue stupéfiante. Les visages sont radieux, les enfants arborent comme un trophée leur batonnet de glace, ou leur cannette de soda qu'il viennent juste d'acheter et qu'ils consomment aussitôt. Un vrai Noël en plein mois de Juillet! A l'intérieur du supermarché, les rayons se vident au fur et à mesure que les magasiniers, débordés, les achalandent! Un situation insolite. Nous ressortons du magasin, un peu désorienté par ce mouvement de foule. Dehors Mika est en discussions avec un Inuit assis sur son quad: le propriétaire des chiens. Il a récupéré trois de ses chiens et nous demande dans un anglais approximatif où est le jeune. Nous lui indiquons qu'il est resté au campement et n'a pas voulu nous suivre au village. Après lui avoir fourni notre position, tout en précisant que nous levons le camps le lendemain matin vers 9h, il nous affirme qu'il viendra le chercher (Mais nous apprendrons que les indications de temps ici, n'ont guère de valeur).

Le soir venu, nous reprenons le chemin de la ''plage'' et gagnons le campement. La journée de repos touche dèjà à son terme. Une semaine se termine, une autre commence...nos regards sont déjà tournés au loin vers ces sommets et ces glaciers dont nous avions eu un aperçu quelques jours auparavant. Demain, nous partons rejoindre les hautes cimes. Demain, nous nous enfonçons au coeur du massif des montagnes du Liverpool.

Lire la suite...    

 

http://lh4.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-y8VGfMTI/AAAAAAAAEEE/4W5r7zrOm9c/s640/RIMG0294.JPG

http://lh5.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-y92rqGFI/AAAAAAAAEEY/256D3PzIajM/s640/RIMG0299.JPG

http://lh6.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-zBv1AvyI/AAAAAAAAEE8/axQkLZAJAd0/s640/RIMG0306.JPG

http://img806.imageshack.us/img806/6459/greenlandjuly2010207.jpg

http://lh4.ggpht.com/_GeYAyGGqroY/TF-zEFM0wUI/AAAAAAAAEFU/bGVIeYJ6xcA/s720/RIMG0309.JPG

http://img194.imageshack.us/img194/8854/img2616dm.jpg

Partager cette page

Repost 0
Published by

L' Auteur De Ce Blog

  • Frédéric HUILLET
  • Membre du club Alpin Français.
 Passionné de montagne et de terres polaires.
  • Membre du club Alpin Français. Passionné de montagne et de terres polaires.

 

Présentation

Nous sommes sept à avoir vécu cette aventure unique en terre de Liverpool, ce massif montagneux de la côte est du Groenland. Sept à avoir vécu l' expérience Groenlandaise en totale autonomie pendant ces deux semaines qui resteront gravées à jamais dans notre mémoire. La concrétisation d'un rêve qui a été rendu possible grâce à l'agence Terres Oubliees et surtout grâce à Michael Charavin, notre guide au coeur de cet environnement à la fois grandiose mais si loin de tout...

 

Quand on évoque le Groenland, bon nombre de personnes s'imaginent souvent des vastes étendues de glace parfaitement planes. Si c'est le cas pour 85% de la surface de ce vaste pays de plus de 2 millions de km², il en est tout autrement pour la totalité de la côte groenlandaise, ceinturée par une haute chaine de montagnes culminant à plus de 3700m d'altitude et emprisonnant l'inlandsis, calotte glaciaire de près de 3000m d'épaisseur qui recouvre tout le centre du pays. La population composée essentiellement d'Inuits et de Danois, vit concentrée sur la côte ouest qui bénéficie de températures plus ''douces''. La côte est, plus froide en raison d'un courant descendant du pôle, ne regroupe que quelques villages distants entre eux de plusieurs centaines de kilomètres. 

 

C'est justement sur cette côte est que s'est déroulé notre périple, plus particulièrement dans le LiverpoolLand, massif montagneux situé au coeur du Scoresbysund,  complexe de fjords le plus grand de la planète. Nous avons réalisés deux boucles en autonomie au départ d' Ittoqqortoormiit, petit village de 500 habitants, le dernier village de la côte est. Le poids des sacs étaient d'environ 25kg, et nous avons réalisé au total 12 étapes variant en moyenne de 6 à 8h de marche par jour (la plus longue fut de 10h), enchainant pierriers, névés, glaciers, haute montagne, toundra et torrents glacières. Les déchets ont été rapportés à Ittoqqotoormiit. Les liaisons en avion et en hélicoptère que nous avons effectué au Groenland sont des lignes régulières. Ces lignes sont indispensables aux Inuits, elles sont leur unique lien avec le monde, et permettent d'acheminer en plus des personnes, le courrier et des produits frais complétant ainsi les deux seuls ravitaillements annuels pouvant être fait par bateau (la mer n'est navigable que pendant deux mois en été en raison de la banquise qui est présente le restant de l'année).

 

Ce voyage fut riche de rencontres, d'émotions, et d'imprévus...dans des paysages immenses. Alors fermez les yeux et laissez vous transporter par ce récit.

Bienvenue sur ''la terre des hommes'' (Kaalalit Nunat, nom inuit du Groenland), bienvenue au Groenland...

accédez au carnet de voyage

Recherche

Référencement


Paperblog